500 chatons à 3 têtes recensés

Milieux errants – Si la stérilisation forcée a permis à un grand nombre d’entre nous de contenir nos instincts et ainsi de passer du stade de bête à celui de félidé, dans les milieux errants, quelques poignées d’individus échappent encore à la mesure. Conséquence : la consanguinité s’intensifie sur l’ensemble des territoires qu’ils traversent. En cinq ans, le nombre de chaton à trois têtes est passé de 13 cas recensés à plus de 500.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *