Bientôt « The meow, le plus beau miaou ! »

Culture – La Matriarche annonce la création d’une nouvelle compétition pour remplacer la tranche horaire du samedi habituellement consacrée au patteball : « The meow, le plus beau miaou ! » Quatre coachs départageront trente candidats pour finalement élire le meilleur miauleur de l’empire.

Nuit de l’accouplement sous haute-tension

Fécondité – La Grande nuit de l’accouplement, qui se déroulera ce soir au Mazot, est placée sous haute surveillance. Aux traditionnelles manifestations qui voudraient mener à l’abolition de la stérilisation obligatoire, s’ajoutent cette année les émeutes issues de l’annulation du championnat de patteball pour un an. Quelque 300 policiers sont mobilisés ce soir dans toute la Capitale. La Matriarche recommande à tous les habitants de rester dans leurs foyers pour faciliter le travail des autorités.

DJ Mouse Dead sort de prison avec un nouvel EP

Musique – DJ Mouse Dead présente ce soir le 119e remix de son EP «Sourial Killer» au Mazot. Comme dans les 118 opus précédents, le « miou miou miou » répétitif de la basse reste inchangé. Le message divulgué est quant à lui tout aussi subversif que dans la version ultérieure qui l’a conduit en prison pour incitation à la consommation de substances illicites. Ainsi, les « Herbes à chat, herbes à chat, plus, plus pour moi ! » sont désormais remplacés par des « Bob Matou, Bob Matou, plus, plus pour moi ! » Le DJ conteste par ces mots simples la nouvelle loi qui interdit tout rapport sexuel avec le crooneur.

Le Vélodrome devient zone de sieste intensive

Politique – Malgré deux nouvelles nuits de violences dans l’ensemble de l’empire, la Matriarche poursuit sa politique de répression. Elle a décidé de réaffecté le Stade du vélodrome de la Citadelle en zone de sieste intensive pour un an. «Maintenir une activité dans le stade est primordial afin d’y garantir les emplois et son bon entretien en attendant la reprise du championnat», a confié son porte-parole à la societedeschats.com .

Révolte dans l’ensemble des territoires

Politique – L’annonce du report d’un an de la cinquantième édition de la Coupe de Lait d’or et de ses festivités aura mis l’empire à feu et à sang. Des rixes se sont multipliées dans les territoires annexés, tournant à l’émeute dans la Capitale. Les Quartiers nord ont été les plus durement touchés la nuit dernière par les supporteurs des Nomads qui squattent leurs allées depuis la Finale. La police, au travers d’une intervention musclée, a pu empêcher de justesse un nouvel incendie du Mazot.

Patteball, c’est fini !

Sanctions – L’ensemble des milieux de la culture s’en frottent les pattes ! À la suite de la violente rixe qui a mis un terme à la finale de la Coupe de lait d’or samedi dernier, la Matriarche a décidé la suspension pure et simple du championnat pour un an, alors que l’édition 2018 aurait du être la cinquantième depuis sa création.

Lord Catson, le directeur du théâtre « Pas un chat », se réjouit tout particulièrement du temps d’antenne que l’absence de patteball professionnel laissera sur les ondes. Il propose d’ores et déjà de remplacer la plage du samedi soir par une série de pièce radiophonique retraçant la vie monacale de sa grande tante durant la Première Guerre Territoriale sur fond de musique minimaliste.

Remise de coupe morose

Patteball – Ce 36e championnat de la Coupe de lait d’or se sera terminé dans un bain de sang. Heureusement aucune blessure grave n’est à signaler à la suite de la bagarre entre les joueurs et les supporteurs en fin de match. L’équipe de Bout de la rue est venue chercher ce dimanche son trophée au Mazot durant la cérémonie officielle menée par la Matriarche. Celle-ci a sermonné autant les Chats noirs que l’ensemble du public et a promis que des sanctions seraient prises dans les jours à venir sans plus de précisions.

Interruption du match

Les Nomads acculés se sont rués sur les Chats noirs plongeant la rencontre dans le chaos. Les arbitres ont sifflé la fin du match et proclamé la victoire de l’équipe du Bout de la rue par forfait, mais leur intervention n’a fait qu’attiser la colère des supporteurs qui se sont précipités sur le terrain. La bagarre se poursuit à l’instant où je vous parle. Mr. Grougrou en direct sur les ondes de lasocietedeschats.com s’apprête à rendre l’antenne pour déguerpiiir à son tour !